La DTNC dresse son bilan post-cyclonique

Paru le : mardi, 25 avril 2017

Près de trois semaines après le passage du cyclone Cook sur notre territoire, le temps est venu de faire le point sur la façon dont la Délégation Territoriale de la Croix-Rouge en Nouvelle-Calédonie a géré la situation et sur les opérations « post-urgence».

L'organisation humanitaire a été opérationnelle dès le déclenchement de l’alerte 1 et pendant toute la durée de la crise.
Durant celle-ci, la DTNC est intervenue de deux façons :
- Participation au centre opérationnel basé à la Direction de la sécurité civile et de la gestion des risques (DSCGR) : un cadre Croix-Rouge était présent sur place pendant toute la durée de la crise. C’est depuis ce centre qu’ont été coordonnées toutes les opérations depuis la pré-alerte jusqu’à la phase de sauvegarde.
- Gestion du Centre Hébergement Urgence (CHU) mis à disposition par le CCAS de la mairie de Nouméa (salle Ernest Veyret à Rivière Salée) : sept bénévoles y ont passé la nuit de lundi à mardi pour accueillir et s’occuper des cinquante-deux personnes sinistrées venues y trouver refuge.

Côté bilan, si la ville de Nouméa a été relativement épargnée, le cyclone ayant changé de trajectoire et s’étant éloigné plus rapidement que prévu de nos côtes, il n’en va pas de même pour certains endroits de notre île, plus durement éprouvés par Cook. Parmi les secteurs les plus sévèrement frappés par le cyclone, une partie de la côte Est de la Nouvelle-Calédonie. À la demande de la Sécurité Civile qui s’est chargée d’évaluer les besoins prioritaires des populations concernées, les bénévoles de la croix-rouge sont intervenus sur zone très rapidement, dès le 13 avril dernier, pour assurer un certain nombre de missions :
− Acheminement et distribution de matériels de première nécessité (kits d’outillage, de cuisine, d’hygiène, matelas, couvertures, etc.) sur Canala, Kouaoua et Poya
− Traitement et distribution d’eau : sur Poya pour environ 1000 personnes, 3 réservoirs d'eau pour une capacité de 10 000 litres ont été mis en place.

Les formations continues et les exercices auxquels les bénévoles de l'association caritative prennent régulièrement part - le dernier exercice en date a été mené conjointement avec la Sécurité Civile le 23 mars dernier – ont permis à la Délégation Territoriale de Nouvelle Calédonie de se tenir prête et de faire face à la situation.

 Lettre d'info
Restez informé ! Recevez un email de notification lors de la mise en ligne d'une nouvelle information.

Vous pourrez à tous moments vous désabonner grâce au lien de désabonnement au bas de chaque lettre d'information envoyé